Et puis d’un coup…. Le silence se fît entendre…

Depuis lundi dernier, chaton numéro 3 a un traitement antibio pour une otite…. Il a eu 2 jours de fièvres…
Dès le vendredi il mangeai moins, mais bon avec les antibiotiques…. Les poussées dentaires…. On se dit que ça va passer.
Il recommence petit à petit à retoucher son oreille….
Mardi il est re ronchon, c’est férié on s’est levé tard, il a mal aux dents, il est décalé…. Ca va passer.
Mercredi fin d’après midi, la fièvre remonte…. Poussée dentaire…. Doliprane et au dodo…. Nuit difficile…. J’ai dormi dans sa chambre sur le lit d’appoint avec chaton3 dans les bras…. Bouillant avec un bon 39′.
Jeudi 8h, j’appelle le cabinet médical, rendez vous d’urgence il reste 12h20, c’est rien, je suis encore en congé parental jusqu’en décembre, je profite, mamie s’occupera de chaton 1et 2.
Verdict nouvelle otite, sûrement dû aux poussées dentaires…. En espérant qu’il n’en fasse pas une a chaque dents (deja 4 dents dont 1 otite et 2 bronchiolites) comme sa sœur qui faisait une bronchiolite à chaque dent….

Deux jours que je dors à terre avec chaton3 dans les bras,
Deux jours que j’encaisse les pleurs et les cris jour et nuit,
Deux jours que je fais au mieux pour qu’il ne dérange personne (les petites qui ont école le lendemain, Monsieur Faux Mari qui travaille avec souvent beaucoup de trajet en voiture fatigant),
Deux jours ou je suis tellement fatiguée de ma nuit, je m’efforce de garder une maison propre et accueillante,
Deux jours ou même avec mes filles à la cantine pour que je puisse me reposer, je n’arrive pas à siestouiller pendants que chaton3 lui y arrive même le ventre vide,
Deux jours, deux trèèès longs jours…

Et ce soir, après ces deux jours d’épuisement, et puisque demain c’est samedi, que les filles regarde un peu la télé avec nous, j’ai décider de le laisser pleurer hurler , sans avoir peur de passer pour une mauvaise mère presque à bout de souffle (et de bras !)

De le laisser s’épuiser sans qu’il s’endorme, encore, dans mes bras…
De remonter plusieurs fois sans le sortir du lit ( et surtout en suppliant le papa de faire pareil) mais en redonnant la titine et le dologel et relançant la veilleuse musicale,
Jusqu’à ce qu’il s’endorme seul (avec ses 3 doudous lapins ), dans son petit lit douillet, sans moi, sans fièvre le faisant trembler de froid, depuis deux longs jours….

Et tout à coup…. Le silence se fit entendre…..

Bonne nuit lecteur, maman chat-hibou va se coucher…

Je tiens à préciser qu’aucune personne n’a souffert pendant cette épreuve à part la gorge de chaton3 cause de hurlements puissantes, et nos oreilles devenues hypersensibles au bruit !
Nous avons comme beaucoup de parents un baby phone, ce qui nous a permis de le surveiller et de savoir précisément à quel moment il s’est endormi.
Il vaut mieux laisser un enfant pleurer dans son lit, qui est l’endroit le mieux adapter pour lui et où il ne risque en aucun cas de se blesser, plutôt que d’y passer ses nerfs et de le secouer comme un poirier !

Beaucoup trop d’enfants sont encore victime du syndrome du bébé secoué.
Ce geste d’énervement peut entraîner des conséquences neurologique irrémédiables et le décès dans 10% des cas….

ALORS S’IL VOUS PLAÎT NE SECOUEZ PAS VOTRE ENFANT, LAISSER LE PLEURER, UN JOUR IL VOUS REMERCIERA.

 

Sî vous avez besoin, allez voir ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s